2020, je remplace mon téléphone

High tech

Pourquoi changer ?

L’électronique de pointe souffre d’une usure particulière que l’on appelle l’obsolescence programmée, qui consiste à faire en sorte que nos appareils deviennent difficilement voire complètement inutilisables au bout d’un certain temps. Concernant les téléphones, ce phénomène s’explique de plusieurs manières :

  • le stockage interne, ainsi que la majorité des composants, ne peut pas évoluer ou être remplacé, et le logiciel système gère mal les cartes mémoire comme extension de stockage
  • les logiciels deviennent de plus en plus gourmands en ressources
  • les logiciels peuvent supprimer les mises à jour des versions non compatibles avec les anciennes versions du logiciel système

A savoir : les téléphones les plus basiques sont moins impactés par ce phénomène, car ils ne nécessitent pas de mise à jour de leur logiciel interne ou des programmes installés. Ils souffrent comme tous des pannes qui ne sont pas toutes réparables, ou dont le coût de la réparation est supérieure au coût du téléphone…

Par quoi changer ?

C’est la question à un million d’euros. Étant donné qu’il y a plus de modèles de téléphone que de Pokemons, c’est toujours un casse-tête. Les critères de choix sont très nombreux, et la qualité/durée de vie n’est pas garantie :

  • prix
  • taille d’écran (diagonale) / résolution d’écran (nombre de pixels)
  • processeur / nombre de cœurs
  • mémoire vive
  • mémoire de stockage / lecteur de carte externe
  • surcouche logicielle (les fabricants remodèlent le logiciel système à leur sauce) / logiciel propriétaire
  • type de branchement pour la recharge (si on peut réutiliser son vieux chargeur ou pas)
  • capacité de la batterie (mAh) / autonomie (heures d’utilisation)
  • résolution de l’appareil photo / qualité des prises de vue
  • synchronisation des contacts
  • housses et coques compatibles
  • points technologiques spécifiques, certains tendant à se généraliser ou disparaître :
    • écran courbé
    • écran pliable
    • clavier physique
    • lecteur d’empreinte digitale
    • partage de connexion
    • possibilité de lier à plusieurs enceintes en Bluetooth

Les modèles les moins communs (et leur petit +)

Certains de ces modèles ne sont probablement plus en vente ; ceci n’est qu’une sélection non exhaustive, les téléphones d’avant 2000 étant bien plus ingénieux en terme de design. Je vais mettre en évidence ceux que je choisirais et pourquoi.

  • Doogee BL12000 : Batterie de 12.000 mAh => Pour son rapport capacité/prix
  • Energizer PowerMax P18k : batterie de 18.000 mAh
  • VKMobile T2 plus : clapet et écran tactile pivotant
  • Xiaomi Mix Alpha 5G : écran sur 180% de la surface (face, tranches et 80% de l’arrière) et appareil photo 108 Mpx
  • HiSense A6 & Yotaphone 2 : écran à encre électronique au verso (pour la lecture)
  • Essential GEM : téléphone tout en longueur ! => Pour la petitesse
  • Oppo Reno 10X : zoom optique 10x => Pour la photo
  • Meizu Zero : aucune connectique ni bouton physique, 100 étanche
  • Sony Xperia Z5 Premium : écran 4k (3840*1960px)
  • RED Hydrogen One : pile à combustible et écran holographique
  • FairPhone 3 : téléphone 100% réparable et issu de sites responsables, mais au rapport prix/performance très bas
  • Akyumen Holofone : smartphone sous Windows 10 avec projecteur vidéo
  • Motorola RAZR : clapet et écran pliable
  • BlackBerry PassPort : tout est carré !
  • MTK6580 : mini-smartphone
  • Asus ROG Phone : dédié aux jeux 3D
  • Blloc Zero18 : minimaliste à l’extrême (compatible Android ?) => Pour son design et son interface tout en noir
  • Jupiter IO 4 : avec vapoteuse !!!
  • FXTec Pro 1 : clavier physique coulissant
  • Blackphone 2 : sécurité à 200%
  • LG G-Flex : flexible, flexible…
  • Samsung Serene : clavier et écran inversés, ergonomie oblige (à tester)
  • Monohm Runcible : tout en rondeur ! => Pour son design unique
  • Kyocera Solar Phone : recharge solaire
  • iBall mSLR Cobalt 4 : avec objectif interchangeable
  • LG AKA : avec des yeux expressifs
  • Lenovo Cplus : se plie autour du poignet (rejoint le Nokia 888)
  • NEC Flip Phone : 3 écrans incurvés pour une multitude de combinaisons ! (prototype)
  • Google/Motorala ARA : 100% modulable (arrêté)
  • TCL modèle inconnu : écran qui s’étire !

Et le top du must : le NoPhone !