Confinement, jour 47

Coronavirus 2020 Quotidien

On entend parler depuis quelques jours du déconfinement. Quelque part, c’est rassurant de s’entendre dire que la situation ne sera pas ad vitam æternam. D’une autre part, le plan mis en place est aussi peu logique que le reste des décisions déjà prises…

Une couleur par département

On se croirait revenu à l’école primaire ! On a vraiment l’impression que le gouvernement prend ses ouailles pour des abrutis en bas âge… Et d’abord, sur quels critères se basent-ils pour déterminer la dangerosité d’un département ? Est-ce que les frontières sont aussi établies que celles disant que le nuage radioactif de Tchernobyl s’est arrêté juste à la bordure française ? Une seconde vague ne serait-elle pas possible depuis les départements classés vert ? Le schéma de circulation du virus peut-il évoluer, et faire basculer ledit classement ?

La réouverture des écoles

Bien que les enfants soient potentiellement les moins touchés, il est idiot de rouvrir les établissements scolaires pour 1 mois d’enseignement, avant les deux mois de vacances d’été. De plus, ils restent tout autant porteur du virus, même s’ils ne développent pas la maladie, sans parler du risque pour le personnel scolaire.

Pour ce qui est des crèches, la question est plus délicate, car la reprise d’une activité extérieure pour les parents contraindra à devoir laisser les bambins dans ces institutions, mais le risque est le même, voire plus important, étant donné que le système immunitaire n’est pas encore bien établi. Peut-être un développement des assistantes maternelles à domicile ?

Le dépistage massif

Comme mentionné précédemment, le dépistage uniquement des personnes symptomatiques et de leurs proches ne répond pas aux questions suivantes :

  1. quid des porteurs asymptomatiques ?
  2. quid des effets secondaires du tests, si celui-ci est invasif ?
  3. quid des enfants ? auront-ils droit aux mêmes tests ?
  4. quelles seront les souches virales testées ? comment déceler d’éventuelles mutations ?