Et si je me fabriquais mon propre piano ? [Couvre-feu, jour 50]

Coronavirus 2020 Musique Quotidien

Autant quand les personnes me demandent quand je compte m’acheter un clavier/piano, ils proposent en me parlant d’un duo clavier maître/PC, autant l’adage « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » peut s’avérer vrai. Ainsi, dans les doutes qui subsistent pour savoir quel clavier m’acheter, je me suis demandé :

Pourquoi ne pas me fabriquer le piano que je souhaite ?

La recherche de la créativité live

A une époque totalement révolue, la musique électronique était composée de différents modules, parmi lesquels :

  • des claviers maîtres
  • des expandeurs (banques de sons)
  • des séquenceurs (enregistreurs)
  • des synthétiseurs (générateurs de sons)
  • des effets
  • des égaliseurs (régulateurs de fréquences sonores)

Et j’en passe. Certains modèles de claviers pouvaient disposer de toutes ces fonctionnalités, comme notamment le Korg Oasys, qui coûtait quelques mois de salaire (8000 € en 2005) à lui seul en version 88 touches…

L’informatisation a mis a mal tout ce petit univers, orientant d’ailleurs l’approche musicale davantage dans la préparation et le séquençage que dans la prestation live à proprement parler. Personnellement, je préfère le live, et je tiens toujours à trouver l’expressivité qui me correspondrait.

A quoi cela ressemblerait ?

Pour répondre à la question en sous-titre, ce serait la fusion de différents appareils en un seul, sous la forme d’un clavier arrangeur :

  • un clavier, bien évidemment, 61, 76 ou 88 touches (200€)
  • 5 écrans tactiles : 1 principal et 4 secondaires (220€ en 15″)
  • une tonne de potentiomètres et de boutons adressables (auxquels on peut faire correspondre une fonction particulière), s’il reste de la place…
  • plusieurs lasers pour faire un effet « harpe aérienne » (on peut reprendre la technologie du Leap Motion, mais là aussi dans sa version finale ça coûte un testicule !)
  • amplificateur et hauts-parleurs intégrés
  • IA ?
  • commandes diverses aux pieds (réverbération, effets, bascule de paramètres…)
  • sortie vidéo pour VJing (effets vidéo synchronisés avec la musique)

Et dans la réalisation ?

Dans le concret, plusieurs aspects vont entrer en ligne de compte :

  • quelle informatique pour gérer tout cela ? un seul ordinateur ou plusieurs travaillant de concert ?
  • la structure de support de tout l’ensemble ?
  • l’évolutivité ?

J’adorerais en bois, en y incluant des pieds pliants… J’imagine aussi pouvoir ranger le pédalier dans le clavier, pour le transporter aisément.

Bref, des plans sur la comète, mais pourquoi pas, les technologies existent, autant rêver !