De l’affection inconditionnelle

Projet Rencontres

Mon voyage m’amène à côtoyer des personnes de tous bords et de tous horizons, remettant en question les valeurs acquises durant des années.

Imaginez votre compagne, ou votre compagnon, vous touchant, vous caressant, vous enlaçant, vous regardant avec un amour sans limite. Ceci est le scénario traditionnel de toute relation intime. Maintenant imaginez une personne pour qui ce côté tactile et aimant soit son quotidien, et ce avec n’importe qui. Pour le commun des occidentaux, j’avoue que c’est perturbant et peut aisément prêter à confusion quant aux intentions de ladite personne. J’ai croisé ce genre de personnes, notamment en biodanza, et souffrant personnellement de troubles affectifs, je mets un temps certain à appliquer la bonne interprétation des gestes, contacts et regards. Au final, cela fait un bien fou, cette affection inconditionnelle !

Au quotidien, je suis d’accord que la majorité des concitoyens auront du mal à comprendre cette manière de vivre. Famille, amis, collègues, connaissances, leur dire qu’ils sont « beaux au fond d’eux », qu’on les « aime » et les « remercier d’être » ne sera pas forcément entendu de la bonne oreille… Et pourtant…

Pourtant, depuis quelques temps, je ressens le besoin de dire à des personnes que je les aime, non dans un sens amoureux, mais dans une affection totale et sans préjugés. Je n’ai pas encore franchi ce pas. Par peur des réactions ? Possible, je réfléchis parfois aux mots qui pourraient traduire mon sentiment sans ambiguïté. Je sais parfaitement que chacun est responsable de ses propres interprétations, et que je ne peux faire entendre à qui ne peut pas entendre. Aujourd’hui je garde en mon fort intérieur ces marques d’Amour, sans (trop de) frustration de ne pouvoir les partager, j’apprends à ce qu’elles m’enrichissent comme une Voie à suivre.