Des vacances ministérielles

Péripéties

Quand je pars en vacances, essayer de revoir des gens est digne d’un parcours du combattant. Démonstration (je remplace les personnes par leur ville).

  • Samedi matin, j’appelle pour confirmer un logement sur Chateauroux, la personne doit me rappeler
  • Samedi midi, confirmation que ce n’est pas possible, appel au Poinçonnet sans prévenir. Poinçonnet ok.
  • Samedi soir, deux appels à Lyon pour confirmation d’un logement pour le lendemain soir
  • Dimanche matin, une impossibilité, aucune réponse du second
  • Dimanche midi, appel du second, confirmation que c’est possible.
  • Dimanche après-midi, appel pour confirmation à Annecy. En attente. Si ce n’est pas possible, tentative de décalage du restaurant à Annemasse du mardi au lundi, pour logement à Annemasse le soir même…
  • Dimanche fin d’aprem, Annemasse me retrouvera à Annecy, laissant mon mercredi libre
  • Dimanche soir, arrive à caser 3 personnes dans le cercle Romans Bourg Mours pour mercredi, dormir sur Avignon jeudi soir

Le repos incarné…