Dire aux gens qu’on les aime

Rencontres Vie intérieure / Pensées

La langue française est d’une richesse tant littéraire que stylistique pour parler d’amour. Son seul inconvénient est qu’elle ne dispose que d’un mot pour parler de son conjoint ou d’une pizza… En anglais, par exemple, on a enjoy, like, love. Ainsi, dire à des personnes qu’on les aime est délicat, ambigu, sujet à interprétation et controverses.

J’aime mon épouse, ses enfants, mes parents, mes amis, faire des câlins, la glace menthe chocolat, les films à l’eau de rose et faire des massages. Comment peut-on mettre tout cela sur un pied d’égalité ? C’est compliqué, et exprimer notre affection est un casse-tête à n’en plus finir ! L’avantage de la glace et des films, c’est qu’ils ne vont pas en faire toute une histoire ou remettre en question notre relation !

Il y a tant de personnes à qui j’ai envie de dire « je t’aime » et je n’y arrive pas. Je sais qu’ils le savent, je ressens le besoin de le leur dire. Peut-être ont-ils, eux, juste besoin que je sois, et non que je fasse ; cela fait partie des points sur lesquels je dois encore bosser, ne pas quémander de l’affection ou de la reconnaissance par l’action.

J’ai fait une demande de création de groupe de free hugs sur Cherbourg. On verra les motivés ! En attendant, voici une belle expérience vécue à Valence y a quelques années.