D’une nécessité de simplifier les échanges ?

Le JEU

Je suis en contact​ régulier avec une facilitatrice du Jeu en Hongrie et Roumanie, Orsi. C’est grâce à elle que j’ai mis en place le système multilingue de mon site.

Selon elle, le Jeu prend très mal dans ces pays car le fait de renseigner autant d’informations à chaque échange, à savoir :

  • Date de l’échange
  • Montant
  • Montant en lettres
  • Libellé de l’échange
  • Coordonnées du partenaire (nom, mail, téléphone)
  • Solde
  • Solde du partenaire
  • Signature

Est plus fastidieux que la monnaie sonnante et trébuchante. Dans un sens, je les comprends.

De ce fait, il me semble important de déterminer des moyens alternatifs à une validation aussi longue, souvent plus longue que l’échange lui-même… Je l’ai constaté d’ailleurs lors d’une brocante réalisée après la réunion du Jeu 24.

J’ai commencé à recevoir des remarques peu flateuses sur la modernisation technologique des echanges, et si cela peut permettre à des personnes de devenir actives dans le Jeu, je ne vois pas en quoi cela peut être problématique. À mon humble avis, l’humanité a encore besoin de traces avant d’appliquer une confiance totale dénuée d’intérêts. Il va de soi que l’on va tendre vers une abolition des intérêts purement égotiques et individuels. Mais en attendant…

Via un smartphone ?

Je tiens à préciser que ce n’est pas parce que le carnet est virtuel que tout le monde y a accès. La gestion des échanges reste totalement sous la co-responsabilité de chacun.

J’ai déjà commencé à développer un e-carnet sur mon site, mais il y a moyen de faire mieux en utilisant un lecteur de codes via l’appareil photo (au préalable les 2 personnes doivent être inscrites sur le site) :

  • Le bénéficiaire fait afficher le code de son compte sur l’écran de son téléphone
  • Le prestataire flashe ce code, définit la nature (liste déroulante) et le montant
  • Un flash code apparaît sur l’écran du prestataire
  • Le bénéficiaire flashe le code
  • La transaction est enregistrée, les soldes automatiquement mis à jour

Ou dans cet ordre :

  • Le prestataire définit la nature (liste déroulante) et le montant
  • Le bénéficiaire fait afficher le code de son compte sur l’écran de son téléphone
  • Le prestataire flashe le code du bénéficiaire ; un flash code apparaît sur l’écran du prestataire
  • Le bénéficiaire flashe le code
  • La transaction est enregistrée, les soldes automatiquement mis à jour

Un carnet de chèques ?

On peut imaginer des chèques pré-imprimés avec les coordonnées du bénéficiaire. La notion d’historisation bilatérale est encore à réfléchir.