Julien Perez – La Clef

Musique

Mon ex-épouse a, parmi ses innombrables relations, un auteur aussi prolifique que peu connu, Julien Perez, peintre, écrivain et certainement d’autres choses, dont elle signe les préfaces depuis quelques années, et qui depuis peu lui envoie moult poèmes et chansons*, qu’elle aimerait bien que je mette en musique.

J’ai commencé avec un poème intitulé La Clef (« son préféré à lui »), dont voici le texte :

Je traverse les ponts qui se courbent
Je franchis les portes entrouvertes
Nos deux êtres transportés, transportés
Nos âmes téléportées, téléportées

Un laisser passer
Un laisser-aller amoureux
Passent nos regards dans nos yeux
Le cœur léger tourné vers les cieux
Je m’incline
Je devine
Ta douceur divine
Divine, divine au-dessus des cimes

L’ouverture murmure des mots
Le jour caresse ta peau
La nuit éteint nos maux
Eclipse de nos mains enlacées
Ellipse des lendemains enflammés
Par une passion au cœur doré
Dont la flamme joue la tempérant
Le tempo d’un flamenco en transe
Je m’incline
Je devine
Ta douceur divine
Divine, divine au-dessus des cimes

Et la partition, consultable en ligne ou ici : La cle – Julien Perez

Et la version purement audio :

 

* Je ferai une abstraction totale de savoir si elle est l’objet de son inspiration ou non.


[MAJ 15/01/2020] l’auteur voyait davantage une approche guitare & contrebasse à la Thomas Dutronc, « un peu tzigane mais en solo ». Ma version lui fait penser à une musique de l’album French Kiss de Gainsbourg sans préciser laquelle, je pense à Quand tu t’y mets ou Le Claqueur de Doigts.

Et puis d’abord, je ne l’ai pas faite pour lui ! J’ai composé pour mon ex-épouse, et c’est elle qui me donnera l’avis final.


[MAJ 18/01/2020] On a écouté ensemble le morceau, j’ai revu le tempo à la baisse (100 au lieu de 112) et ajouté les accords pour qu’elle s’entraîne à la guitare. A voir pour une transposition en G (sol) au lieu de C (do), plus facile pour un guitariste.

Partition : julien-perez_la-clef (C) et La clef_Sol_100bpm (G)