Les animaux de compagnie

Vie intérieure / Pensées

Depuis mon arrivée à Châteauroux, mes hôtes possèdent tous des animaux de compagnie :

  • chiens
  • lapins
  • cochon d’Inde
  • poissons en aquarium

Une des grandes difficultés quand on est hébergés chez quelqu’un, c’est de trouver un équilibre entre leur mode de vie et notre vision de la cohabitation. Et, de ce fait, je jure solennellement de ne jamais avoir d’animaux de compagnie pour les raisons suivantes :

  1. un animal de compagnie, comme son nom l’indique, est là pour combler une solitude humaine, au risque de provoquer une solitude chez l’animal.
  2. je ne me vois pas passer la plus grande partie de mon temps à lui crier dessus pour qu’il satisfasse ma vision de l’accompagnement (avoir les avantages sans les inconvénients).
  3. je ne supporterais pas de le laisser enfermé, chez moi, dans une cage ou un bocal, avec la contrepartie de le nourrir et de lui faire des mamours (surtout les poissons), au détriment de son mode de vie naturel
  4. un animal domestiqué reste un éternel enfant, au sevrage limité, éternellement dépendant pour tout ce qui est nourriture et attention
  5. je n’ai plus de jeans intacts ! (toujours la faute aux poissons)


Le saviez-vous ? Dans la nature :

  • un chat développe son territoire sur environ 75 ha
  • un poisson rouge fait la taille d’une carpe, et a besoin d’environ 150L par individu pour s’épanouir
  • la majorité des chiens sont des animaux de meute