L’immortalité

Vie intérieure / Pensées

Histoire de tuer le temps, voici un petit sujet qui passionne l’Humanité depuis le début des civilisations et qui fait parler de plus en plus de lui : l’immortalité.

De la perte de la spiritualité

Tout commence un jour d’avril -7492, autour de 14h43, près d’une oasis de Mésopotamie. Mais nous ne sommes pas sûrs du lieu et de l’heure exacts. Ce jour-là, un psychotique au trouble existentiel démesuré décida de privilégier la vie terrestre, les plaisirs immédiats et la suprématie à tout ce que la spiritualité pouvait lui apporter, à savoir la conscience que sa vie sur Terre est un choix de son âme en vue d’un nettoyage. Au final, en ce qui concerne le nettoyage, il repassera ! Il ne manquait pas grand chose pour passer de l’idée de l’âme immortelle à celle du corps immortel, et ainsi vint le sujet favori des transhumanistes.

Donc, l’idée de ce brave psychotique névrosé au complexe de supériorité exacerbé était de faire en sorte de vivre plus vieux que la moyenne actuelle, à savoir autour d’une trentaine d’années. C’était noble et louable, jusqu’à un certain degré.

L’immortalité aujourd’hui

Sur différents plans, et avec l’aide de la science et de la science-fiction, voici ce que l’on sait de l’immortalité corporelle :

  1. les gènes responsables du vieillissement le sont aussi de la reproduction : les désactiver rend stérile. Et c’est assez logique, cela évite la surpopulation.
  2. la cryogénisation ne fonctionne pas encore très bien, et de nombreuses questions sont encore en suspens : est-ce que la sénescence sera accélérée après la décongélation ? est-ce que le fait de faire repartir le cœur fera revivre la personne ? quid des souvenirs ? etc.
  3. l’absorption de mana, comme dans les jeux de rôles et les histoires d’epic fantasy, n’a pas encore été concrètement mise en application. Mais cela consisterait aussi à pomper l’énergie vitale d’une personne pour la survie d’une autre, avec un léger côté sacrificiel, sans compter qu’on ne sait pas si cela prolonge réellement l’existence… On peut y mettre également le vampirisme.
  4. désactiver la télomérase, le mécanisme qui compte le nombre de divisions d’une cellule. Quelque part, c’est ce que font les cellules cancéreuses, donc quitte à vouloir l’immortalité, autant ressembler à un cancer géant, non ?
  5. les nanomachines réparatrices, injectées dans le corps, qui réparent l’ADN en live, comme le font les antioxydants tels que le chou. Cela n’empêche pas la télomérase, et donc que les cellules ont un nombre de divisions prédéfini.
  6. l’altération génétique et le croisement interespèces, permettant notamment la photosynthèse (comme la limace de mer), la régénération organique (comme les salamandres), le rajeunissement cellulaire (comme les méduses), et bien d’autres choses dont la nature a le secret…
  7. le transhumanisme extrême, par le biais du cyberorganisme, où changer l’intégralité des membres et organes par des appareils, en vue de leur réparabilité et remplaçabilité.
  8. L’artificialisation de la vie, en rendant vivant des machines ou des cadavres.

On passera bien évidemment outre le fait que :

  1. nous sommes en surpopulation
  2. une minorité de population, notamment les plus aisées et donc les plus atteints de l’ego, pourraient s’offrir les opérations nécessaires
  3. qu’au bout d’un certain nombre de siècles, certains chercheraient par tous les moyens à abréger leur existence

Filmographie

Petite liste de films traitant de l’immortalité, comme statut ou finalité, scientifiquement ou fantastiquement.