L’informaticien et le langage métier

Bien-être Informatique Développeur Le travail Vie intérieure / Pensées

J’ai eu la chance, dans ma finissante (et probablement plus tôt que je ne le pense) carrière d’informaticien, de travailler dans de nombreux secteurs d’activités, allant du BTP à l’industrie automobile, en passant par la médecine du travail et les divorces en ligne. Je passe bien évidemment outre la relation B2C, au contact direct avec les utilisateurs particuliers. Et là, le constat est le même : c’est toujours à l’informaticien de s’adapter au vocabulaire de l’utilisateur, et non l’inverse.

Ouais, moi, l’ordinateur, je ne fais que l’utiliser, j’ai pas à me prendre la tête avec des mots compliqués…
– 90% de la population

Deux métiers, un seul langage ?

Pour travailler dans les appels d’offres BTP, il faut comprendre ce qu’est un MAPA, un DE et un BP, les options et les variantes. Pour travailler dans l’industrie, intégrer les notions comme les KPI, constitués de processes, d’indicateurs et d’inputs, le CAPEX et ses DAI, les Tiers 1 et les OEM, plus les spécificités propres à l’automobile. Mais tout ceci est à sens unique : jamais, au grand jamais, l’utilisateur s’abaissera à intégrer les termes exacts du monde de l’informatique, et préfèrera parler de tableau pour dire fenêtre, de masque pour formulaire, et j’en passe. Cela crée un décalage et des incompréhensions à n’en plus finir, et l’obligation de développer un dictionnaire de correspondance syntaxique propre à chacun, sans parler d’une certaine lassitude à toujours devoir faire des efforts à sens unique.

Mon coup de gueule :

Pourquoi ces personnes refusent-elles d’employer le langage métier de l’informatique, alors que je dois employer le langage métier propre à leur activité ou leur manière de penser ?

Sachant que :

  1. un tableau est une structure d’organisation bidimensionnelle d’informations, que l’on peut retrouver notamment dans Excel (on parle même de tableur), Word ou des sites Internet
  2. un masque sert dans la saisie d’un champ de formulaire pour formater et limiter les caractères (comme une date, de la forme ##/##/####, où l’on n’autorise que des chiffres, et les « / » se rajouteront automatiquement)

Donc, non seulement ils n’emploient pas les termes officiels, mais ceux qu’ils emploient ont d’autres définitions dans le même contexte métier !!!