Première semaine : un point

Projet

Voilà 7 jours que j’ai quitté Valence. J’avoue que le doute m’a assailli, et des traces persistent. Cette entreprise est peu conventionnelle, implique beaucoup de choix et ne devait en aucun cas faire perdre de vue ce en quoi je m’étais engagé.

En 7 jours j’ai :

  • revu 6 personnes perdues de vue depuis des années
  • rencontré des dizaines d’autres
  • appris quelques pas de danses folk
  • assisté à la fabrication de tambours chamaniques
  • suivi 2 voyages quantiques
  • assisté à une répétition de musique et prêté main forte aux réglages sonores
  • estimé que ma voiture consomme autour de 7L/100 kms, malgré le relief très montagneux de la Provence
  • à peine touché à ma réserve de sardines en boîte
  • dormi dans une yourte
  • vu une exposition d’art abstrait

De plus, j’ai une vingtaine de personnes qui suivent la page Facebook, je me rends compte que le JEU n’est plus aussi actif qu’il le fut dans certaines régions, notamment à cause d’un manque de renouveau dans les offres (il est vrai que beaucoup d’offres ne permettent pas forcément une demande régulière, à la différence des producteurs de denrées alimentaires).

Enfin, je me rends compte des marques d’affection que les gens me portent, et autant cela me touche énormément, autant cela me surprend. J’ai une approche où les marques d’affection sont comme une forme de récompense, et je dois accueillir ces actes de reconnaissance de manière inconditionnelle.

Dans tous les cas, à toutes les personnes que je croise, et qui me soutiennent dans mon périple, merci du fond du cœur.