Premières impressions

Projets personnels

Un jeu de mots pour parler de mon week-end à m’amuser avec l’imprimante 3D, et voici mes premières observations.

Qualité d’impression

La qualité dépend des filaments employés. Je peux aisément affirmer que le filament Ingeo PolyWood (PLA aux fibres de bois) s’effiloche énormément, alors que les autres rouleaux reçus donnent un résultat nickel. Et c’est fort dommage, car le filament bois est un de mes arguments d’achat… Il est à recommander pour des formes pleines, sans « trous » ou sauts d’impression.

Il faut aussi éviter les formes trop fines et trop hautes, elles ont tendance à chanceler au passage de la tête…

Pour ceux qui se poseraient la question, le porte-tube à essai est pour des épices commercialisées sous ce format, et je vous recommande la Fleur de Sel aux Epices Grillées… une tuerie !

Dimensions

Si vous devez effectuer des orifices pour insérer des objets, prévoyez une marge de manœuvre assez importante (2 à 3 mm de + que la dimension intérieure nécessaire). Les circonstances de la fabrication peuvent réduire le diamètre des trous.

Entretien

Des points sont importants à contrôler à chaque impression :

  • buse sans résidu de filament
  • plateau propre et rugueux
  • vérifier les couches d’impression (slices) des objets, pour éviter que des surfaces soient imprimées alors qu’elles ne devraient pas, ou l’inverse

Les outils annexes

  • Une brosse en métal pour nettoyer la buse
  • De l’alcool isopropylique pour nettoyer le plateau
  • Du papier de verre 120 pour renforcer l’adhérence et poncer le résultat final si besoin