Quand le karma est plus fort que tout

Bien-être Informatique Le travail Péripéties

J’ai beau avoir décidé de limiter mon activité sur les sites Internet, de m’arranger pour déléguer, je me retrouve encore sollicité en ultime recours parce que d’autres ne font pas ce qu’il faut.

Dernier cas en date : un client qui n’a pas renouvelé son nom de domaine, et qui a été effacé. Au final, on appelle bibi parce que c’est le dernier à l’avoir vu vivant (le domaine, pas le client), pour tenter de le ranimer. Sauf que, non seulement j’ai sérieusement besoin de vacances, mais en plus, dans l’optique de solder au plus vite cette affaire, j’ai fait une connerie (une faute de frappe dans le nom de domaine) et j’en suis de 30€ de ma poche !

Bref, la route qui m’éloignera de mon côté sauveur/chevalier servant est encore longue…

Ma résolution pour 2019 : faire en sorte que chacun de mes clients
reçoive les notifications de renouvellement de leurs noms de domaine.


15/01/2019 : Pour info, le client qui n’a pas fait sa démarche de renouvellement nous accuse, moi et la personne que j’ai délégué (et qui vient de partir un mois en vacances), d’incompétence et exige à ce qu’on remette la qualité de référencement de son site d’aplomb une fois le domaine racheté, et ce gratuitement. Je n’arive pas à savoir si, finalement, je suis content de ne plus l’avoir comme client ou si cette histoire va me coller à la peau encore longtemps…