Quand précarité et urgence ne vont pas de pair

Projet Vie intérieure / Pensées

Je me suis engagé auprès du Pôle Emploi de Châteauroux pour les 2 prochains mois, pour faire un bilan de compétences. En parallèle, je cherche une entreprise de menuise pour un CAP en alternance sur Tours. Je me retrouve avec deux situations d’urgence :

  • trouver un logement sur Châteauroux a minima pour les 2 prochains mois
  • trouver une entreprise de menuiserie pour la rentrée acceptant un alternant

Sauf que :

  • il est quasiment impossible de trouver un logement pour le jour même (visites, choix des candidats, annonces obsolètes, personnes qui ne recontactent pas…)
  • aucune entreprise autour de Châteauroux ou Tours ne daigne me recontacter, et la probabilité d’en trouver une qui acceptera un alternant va s’amoindrir avec le temps

Je me retrouve comme à chaque fois que j’ai voulu faire quelque chose autre que de saisir une opportunité, donc de mon propre chef, à savoir me retrouver le bec dans l’eau (cf. formation de psychothérapie en 2007-2008). Mon enthousiasme s’effrite de jour en jour. Les relations avec les personnes qui m’aident se tendent, leur patience ayant ses limites. J’avoue qu’au moment d’écrire ces lignes, je n’ai aucune idée si je pourrai un jour exercer une autre profession que l’informatique, ou ce que je dois régler dans mon karma.