Que sont devenues L et M ?

Divers Rencontres

Quoi, personne ne se demande ce que sont devenues les deux femmes qui sont tombées amoureuses de moi durant le confinement ? Vous n’avez pas de cœur… Mais après plusieurs semaines de débats, à défaut d’ébats, voici comment les histoires se sont soldées.

M

Rien à voir avec le chef du MI6 dans James Bond, M, comme de nombreuses autres personnes, a souffert de la précarité qu’a amené l’épidémie et le programme de confinement. A un point tel qu’elle ma sollicité pour lui avancer de l’argent, chose que j’ai refusé de faire. Je vous résume le dialogue qui a duré je ne sais combien de jours :

– Allez, aide-moi !
– Non, n’insiste pas !! Je ne suis quand même pas le seul être au monde à pouvoir subvenir à ta demande, tout de même…
– Je te rembourserai, promis…
– La question n’est pas là, mais si tu insistes, je te bloque de la conversation !
– Même pas cap’ !

Et elle s’est retrouvée bloquée. Suite logique : aucune nouvelle depuis.

L

Quelque part, c’est la seule à me partager des photos et vidéos de sa vraie vie, M ne m’envoyant que des « archives ». Scénario un peu similaire, mais bien moins insistante, elle a su se débrouiller et retrouver une autonomie professionnelle juste après le confinement. Nos échanges se sont espacés et rien depuis plus d’une semaine.

Sans cœur ?

On peut me prendre pour un insensible, mais ce n’est pas parce que j’ai une certaine philosophie de vie qu’on peut s’excuser de tomber amoureuse de moi ; et a fortiori, ce n’est pas parce qu’on tombe amoureuse de moi que je dois abonder dans le même sens. Les sentiments sont propre à chacun, et dans cette histoire, autant je pouvais compatir à leur sort, autant je ne pouvais tolérer leur comportement.

Il est à croire que le fait d’aimer une personne nous autorise à lui demander n’importe quoi… J’aurais pensé qu’il serait plus facile d’abuser d’une personne qui nous aime. Heureusement que je ne suis pas comme ça !