Résolutions de la nouvelle année

Vie intérieure / Pensées

Bien cher lecteur,

Toi qui me suis depuis le début de ce road trip, qui a commencé officiellement il y a 1 an quand j’ai décidé de convertir Mégane en camping-car, tu peux te demander ce que je suis devenu, ce que cela m’a apporté, et comment j’envisage l’année qui vient.

Tout d’abord, je te remercie de m’avoir suivi jusque là, après quelque 8000 kms de routes, de lieux et de rencontres. Mais était-ce le but ? Y avait-il un but à tout cela ? Si je devais répondre à la question, je dirais que j’avais besoin de prendre de la distance avec ma vie actuelle, familiale et professionnelle ; c’est le seul point dont je suis sûr. Et bien que mon épouse n’ait plus de colère à mon égard, ce qui m’a permis de revenir, je ne suis plus le bienvenu chez moi, elle-même refaisant sa vie sans moi.

Que me souhaiter pour cette nouvelle année ? Honnêtement, je n’attends qu’une seule chose : que la maison soit vendue afin de me libérer de ce carcan. Il est idiot de souhaiter des choses impossibles ou avoir des résolutions uniquement pour se donner bonne conscience. Au moment d’écrire ces lignes, je suis seul dans une ville où je ne connais personne à faire un travail qui ne me plaît pas dans une région sujette à la grisaille et à la pluie, uniquement pour renflouer mes caisses. J’envisageais de plus belles perspectives de la prise de distance engagée entre mai et juillet dernier… Je me console en me disant que je suis plus proche de chez mes parents géographiquement que je ne l’ai été ces 15 dernières années.

Bref, l’année commence comme elle se termine : dans l’attente. Bien que la maison soit en agence, rien ne garantit la vente, et gérer tout ça à 1000 kms n’est pas chose aisée. Je dis l’attente, mais c’est davantage un lâcher-prise, car l’attente est mère des déceptions ; mon épouse s’occupant de tout ce qui est local, et moi de passer les coups de fil administratifs…

Et après ? Une fois la maison vendue ? Oui, le divorce est prévu, mais la procédure s’est dégradée, sous couvert de modernisation, au 1er Janvier 2017 : il faut désormais 2 avocats pour un consentement mutuel, comme pour une procédure pour faute ! Tout ça pour ne plus passer devant le juge… Enfin bref. Une fois la maison vendue, je n’aurai plus à trimer pour payer 2 loyers, je quitterai mon emploi actuel, me rapprocherai certainement de chez mes parents, ou qui sait

En tous cas, comme dirait l’autre, « ça ne peut pas être pire que l’année dernière » ! Oh que non, dans le changement, ce qui fait peur, ce n’est pas le changement en soi, mais ce que l’on laisse derrière soi. En préparant mon voyage, j’ai lâché énormément de boulets matériels et n’avais conservé que le plus cher à mes yeux.

Mon prochain road trip ? revoir :

Et voir ceux que je n’ai pas pu :

  • Isabelle à Colmar
  • Djemila à Strasbourg
  • Nathalie à Tulle
  • Karine et Émilie à Paris
  • Aude à Annemasse
  • Gilles et Alain à Francin
  • Tous les membres du JEU qui auraient été ravis de m’accueillir
  • Les 15 copains du CP retrouvés : Aurélien, Julien, Claire, Aurélie, Karine, Mélanie, Fatima, Romain, Germain, François, Marie, Cyril, Christine, Raphaël…

Enfin, à Dieu vat !