Revue high-tech : nettoyeur de sol Kärcher FC5

High tech

S’il y a bien quelque chose que j’ai rarement fait, c’est laver le sol. La raison la plus simple, et la moins excusable, c’est que je n’ai pas le matériel, à savoir un seau, un balai et une serpillère… Diantre, le problème ne vient pas de l’investissement colossal que nécessite l’acquisition dudit matériel, mais plus par méshabitude et relation intrapersonnelle. Ajoutons à cela que j’ai un aspirateur pas pratique pour deux sous et cela donne la motivation nécessaire à ne pas s’occuper de son sol !

Bref, il y a 2 mois, j’ai franchi un cap et ai acheté un appareil combiné, le Kärcher FC5, à la fois aspirateur et laveur de sol. Avec une autonomie d’environ 60m², cela convient très bien pour mon appartement.

Comment ça marche

Cela ressemble à un aspirateur, avec deux rouleaux en façade. L’appareil dispose d’un réservoir d’eau pour humidifier les rouleaux et d’un réservoir des poussières et de l’excédent d’humidité au sol.

Étant donné que l’appareil ne peut aspirer de gros bouts plus de quelques millimètres), un balayage ou une aspiration préalable est nécessaire.

Les rouleaux fonctionnent en amenant l’appareil vers l’avant, offrant tout leur potentiel en ramenant l’appareil vers soi. Dans l’absolu, il vaut mieux laver vers soi pour ne pas laisser de traces sur le sol mouillé…

L’entretien

Comme tout appareil électrique, il y a un minimum d’entretien avant et après utilisation :

  1. humidifier les rouleaux
  2. remplir le réservoir d’eau (avec un peu de produit de sol, mais pas trop sinon ça mousse)
  3. faire son office
  4. laver les conduits
  5. vider et nettoyer le réceptacle à poussière humide
  6. enlever et laver les rouleaux à chaude eau
  7. rincer la tête des rouleaux

Les plus

  • Le 2-en-1
  • Le séchage rapide
  • Existe en version sans fil (mais le câble de base fait 7m)

Les moins

  • Peu efficace sur les tâches séchées (nécessite une intervention manuelle)
  • L’entretien, qui peut en rebuter plus d’un