Soirée colistiers

Châteauroux Rencontres Sorties Vie politique

Nous nous souviendrons tous de ce premier tour des municipales, en plein début de confinement, durant lequel la majorité des maires sortants ont été réélus à la majorité absolue. Étant donné que la vie continue, et qu’il faut définir les priorités pour les 6 années à venir, notre tête de liste membre de l’opposition a participé au premier conseil municipal de ce mandat. Et afin de nous faire part des conclusions des 66 points évoqués durant les presque 3 heures de réunion, nous nous sommes retrouvés pour un grand barbecue chez l’une des colistiers.

Malgré quelques discussions avec quelques membres de l’attablée, le barbecue fut un bon prétexte d’isolement, et bien que quelques-uns m’aient proposé de me rapprocher pendant le repas, d’aucun n’est venu me tenir compagnie autour des braises. Je ne me suis pas laissé abattre, et une Leffe Triple a parfaitement accompagné saucisse et merguez. Puis, pour le dessert, je me suis mis derrière l’un des pianos de l’hôtesse, ancienne épouse du gérant d’un des plus grands magasins de musique de la ville.

S’en est suivi une sortie nocturne, dans laquelle le hasard (ou pas) m’a retrouvé à discuter sociologie avec une parfaite inconnue ex-parisienne autour d’un Renault Twizzy, car elle croyait que c’était un véhicule pour handicapé. Je n’ai manqué à personne durant cette conversation isolée, j’ai quand même rejoint les résistantes à La Cave de Vincent, et suis rentré vers minuit et demi. J’ai retrouvé une collègue de travail, pour qui les conditions sont assez infernales : masque obligatoire, interdiction de ventiler ou de climatiser, lavage des mains et prise de température systématiques… Je m’envie d’être toujours en télétravail !