Quand avoir trop de temps est aussi mauvais que ne pas en avoir assez [Terconfinement, jour 5]

Coronavirus 2020 Projets personnels Quotidien Vie intérieure / Pensées

S’il y a bien quelque chose qui est pire que de ne pas avoir de temps, c’est d’en avoir trop. Quand on a la possibilité de tout faire, et que la liste des tâches réalisables est tout aussi étendue, il arrive malheureusement que la motivation ne soit pas au rendez-vous…

Pourtant, ce n’est pas les projets qui manquent :

  • Maître Renard : finir l’isolation, acheter une perceuse à colonne et une scie circulaire d’établi et commencer les supports modulaires
  • Taiketsu : lancer le financement participatif
  • Disque vinyle : faire en sorte que les gens achètent (3 précommandes en 10 jours, dont la mienne, sur les 200 espérées en 60 jours), malgré plus d’une centaine de personnes contactées par mail, Messenger, WhatsApp…
  • Retouche vidéo : j’en lance une, et j’attends entre 4 et 10 heures…
  • Podcast : prendre quelques articles (la mort, l’injustice, les questions…) et les mettre en version audio

Pour dire à quel point les précommandes de vinyle marchent mal, avec la pub que je fais sur Twitter et Instagram :

Mais voilà : je ne me sens plus dans le mood de faire quoi que ce soit seul. Et comme la plupart de mes projets dépendent d’autres pour être concrétisés (finance ou compétence), ils ne voient jamais le jour. Donc, au final, je ne fais rien d’autre que jeter des bouteilles à la mer. Et je m’acharne à continuer. J’ignore pourquoi. L’espoir d’être reconnu, soutenu, et que quelqu’un me dise un jour : « Ton projet est tellement bien que je vais tout faire pour le faire connaître » sans me lâcher en cours de route ?

Je me sens usé, fatigué, dépité, désespéré. Je n’ai plus envie de rien faire. Depuis deux jours, j’ai les yeux lourds et humides comme si j’avais pleuré mais sans avoir pleuré. Me faire presser mon exemplaire de vinyle me coûtera bien moins cher (110€ chez Ovnyl, mais sans le splatter) que d’aligner de quoi finaliser la fabrication des 200 exemplaires… Pareil pour mon Taiketsu (90€ chez The Game Crafter). Et mon camion risque de ne pas être viable avant un moment le temps de trouver âme qui daigne m’aider pas trop loin (car il y en a, mais loin).