Savoir écouter [Terconfinement, jour 72]

Coronavirus 2020 Quotidien Vie intérieure / Pensées

Ce soir, j’ai découvert quelque chose qui va pénaliser toutes mes futures relations : la capacité de l’autre à m’écouter. En effet, dans l’écoute active et bienveillante, en faisant fi des discussions qui ne nous concernent pas directement (la météo, l’actualité, le sport, la science, la philosophie, l’histoire…), la personne qui s’exprime n’a pas besoin d’entendre :

  • ni d’expérience
  • ni de conseil
  • ni de généralités ou de banalités

De la part de l’autre. De ce fait, je me rends compte que nombre de personnes, même proches, de mon entourage n’ont pas cette capacité, et de ce même fait, je ne désire plus m’exprimer à titre personnel auprès d’elles. La dernière en date :

Moi : Tous les projets que j’entreprends tombent à l’eau, comme l’éditeur que j’avais trouvé pour mon jeu de société qui m’a laissé tomber…
L’autre : Ouais, y a un paquet de gens malhonnêtes sur Terre !
Moi : Euh… oui mais non, ça n’a rien à voir avec ce que je veux te dire… Et en plus, tu généralises !

Point à noter, ce n’était pas la première remarque de la sorte de la part de cette personne. Lui ayant fait la remontrance qu’elle avait une tendance à exprimer ce genre de généralité négative sur la population, et que ce n’est pas ce que j’attendais d’une écoute, elle s’est remontée contre moi me disant que je la catégorisais et qu’elle ne s’empêcherait pas de s’exprimer (vu qu’elle en a toujours eu un grand besoin). Bref, pour cette personne avec qui un rapprochement aurait pu être possible, c’est clairement aux oubliettes (une fois de plus) que la relation va finir…

Cette personne, que je connais depuis 18 ans et demi, est une personne avec qui j’aurais bien aimé sortir ; comme tous mes projets, celui-ci tombe aussi à l’eau…

Je sens que le célibat va trainer…