Une commande chez Leroy Merlin qui a sollicité du monde…

Bricolages Péripéties

Même une commande en retrait magasin peut devenir compliquée… Et ce n’est pas la première fois, quand j’étais sur St-Etienne, impossible de commander à cause du liège en rupture de stock ! Ici, le fautif était une servante.

Je précise : une servante n’est pas une esclave au service d’une personne, mais un rouleau monté sur pied pour éviter que les longues pièces ne tombent lorsqu’on les manipule avec une scie d’établi ou autre outil.

Je commande sur Leroy Merlin une servante, quelques serre-joints et d’autres babioles, en faisant attention de bien prendre ceux en Retrait 2h au magasin du Poinçonnet, pour me rendre compte, une fois la commande payée, que tout ne sera mis à disposition que le 21 août. Point négatif : certains des biens achetés étaient à utiliser le soir-même…

J’appelle le magasin du Poinçonnet pour leur expliquer le truc, se lave les mains car c’est une commande Internet et m’invite donc à voir avec le site directement. Soit. Donc, j’écris au SAV, qui m’explique que c’est la servante qui, finalement, n’est pas disponible. Je demande donc à la retirer de la commande pour récupérer le reste le soir-même. Ping pong de mails, et finalement le SAV fait le nécessaire pour que Le Poinçonnet prépare la commande sans la servante.

De là, le magasin du Poinçonnet m’appelle, pour me dire qu’il est impossible de préparer la commande, comme il s’agit d’une commande Internet et qu’elle n’apparaît pas comme étant à retirer en magasin. Joute entre responsables qui voient ce qu’ils peuvent faire avant de me rappeler. Sauf qu’il est l’heure pour moi de plier boutique. Je m’avance donc vers Leroy Merlin.

A 200m du magasin, appel du magasin :

Oui, on a réglé le problème, tout est disponible, vous pouvez passer au Drive le récupérer.

Tout ? Oui, même la servante ! A n’y rien comprendre…

Toujours est-il que l’histoire finit bien, que l’équipe téléphonique a assuré et que tout le monde est content !