Une idée pour la Tiny House : des cloisons mobiles

Je suis un fou, et nul n’en doutera. Après plusieurs recherches sur les tiny houses et les aménagements d’appartements rikiki, j’ai trouvé (je pense, jusqu’à la prochaine illumination) comment je vais aménager.

Cloisons mobiles ?

Il s’agit de donner la capacité de moduler l’espace selon les besoins. Si on exclut les parties fixes (salle de bain et cuisine, notamment à cause des arrivées et évacuations), toutes les autres pièces peuvent ainsi être déployées selon leur usage. Ici nous avons 6 pièces :

  • un rangement pour les affaires de saison
  • le lit
  • la penderie
  • le bureau
  • la bibliothèque
  • la salle à manger

Par le biais des cloisons mobiles, chaque face de la cloison peut contenir le nécessaire d’une pièce. Cf la petite animation ci-dessous :

Cliquez sur l’image si l’animation ne se lance pas.

Voici quelques vidéos qui m’ont inspiré :

D’un point de vue technique

Avoir des idées folles, c’est une chose, les réaliser, c’en est une autre. Je partirais sur des rails incrustés dans le plancher, dont le haut serait à niveau de ce dernier. Ainsi, on ne se prendra pas les pieds dedans, point non négligeable !

Les cloisons seront montées sur roues, de manière à ce que la partie basse frôle le sol, et les roues seraient intégrées dans l’ensemble pour être invisibles.

Je prévois aussi un mécanisme de blocage de la cloison (pas encore finalisé dans ma tête, peut-être une attache de portail ?) pour l’immobiliser à la place désirée.

Enfin, je prévois également des rails en hauteur, pour assurer la stabilité lors de la glisse mais aussi du fait de s’appuyer dessus avec les plans de travail et de restauration.

Chaque cloison fera 60 cm de profondeur, soit comme 2 étagères de 30 cm accolées l’une à l’autre.