Une ouverture vers l’inconnu professionnel

Le travail Projet

Comme je l’ai déjà précisé, les chemins ne s’arrêtent pas à la destination, et ce que j’ai acquis durant mon voyage me sert aujourd’hui dans ma recherche d’emploi.

D’une part, un recruteur m’a proposé LE poste de mes rêves, à savoir un travail qui allie management d’équipe et relationnel client : responsable du support technique avancé. Le poste serait sur Grenoble, et une ancienne collègue pourrait me loger le temps de trouver un pied-à-terre pas cher (ou faire les allers-retours, c’est selon les transports en commun et la desserte du lieu de travail).

D’autre part, nous sommes au  mois d’août, et c’est la période où les recruteurs sont en vacances… Donc, en attendant de me faire miroiter avec le poste de mes rêves, je me suis réinscrit en intérim, et hier j’ai travaillé en usine agroalimentaire pour la première fois. 8 heures à mettre des produits dans des cartons, les emballer et les poser sur palettes !!! j’y retourne lundi pour une semaine de folie ! En tous cas, cette nuit, j’ai bien dormi…

Il y a tout de même un point sur les compétences requises pour ce genre d’emploi. Lors de l’entretien, on demande les aptitudes au travail debout, dans le froid, le port de charges… Mais il n’est jamais demandé nos compétences en calcul mental (pour mettre le bon nombre de produits par boite), notre capacité de concentration longue (car les produits arrivent sur tapis roulant rapidement), nos capacités mémorielles (pour retenir les consignes de sécurité), notre sens de l’orientation (car le bâtiment est un véritable labyrinthe)… J’en parlerai à la conseillère la prochaine fois.