Des chargeurs (enfin) universels ? [Couvre-feu, jour 59]

Coronavirus 2020 High tech Quotidien

Je vous parle d’un autre temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Il s’agit du temps des premiers appareils mobiles, qu’il s’eût agi des téléphones portables, assistant numériques, ordinateurs et autres smartphones. Quand celui-ci tombait en panne et nécessitait son remplacement, on se retrouvait avec ce choix :

  1. soit on prend un modèle de la même marque, voire de la même catégorie, pour pouvoir réutiliser le même chargeur (car deux appareils de deux catégories différentes de la même marque pouvaient ne pas avoir les mêmes chargeurs)
  2. soit l’on se retrouve avec des chargeurs qui ne peuvent plus rien charger

J’avais déjà écrit des articles sur la concurrence et la standardisation, et hier, l’UE a statué sur la généralisation du port USB-C pour tous les smartphones, iPhone « probablement » inclus.

Les avantages d’une telle décision

L’USB-C, comme j’en avais déjà parlé, et qui est basé sur la version 3.1 V2 ou 3.2 de l’USB, permet des recharges à haut ampérage (25A en 5V) et des transferts à haute vitesse (3 Go/s). Il se présente comme la solution universelle, à tel point que même des ordinateurs portables se dotent désormais de chargeur à la norme USB-C.

Il permet également un large éventail d’appareils directement compatibles, notamment des écrans.

Les inconvénients d’une telle décision

  • Apple va grincer des dents, et probablement faire plier l’UE sur le maintien de sa technologie propriétaire au vu du marché juteux des accessoires déjà compatibles (bien que cela ne les ait pas empêché de changer il y a quelques années)
  • Cela ne concerne que les smartphones, il n’en est rien des ordinateurs portables (dont certains peuvent nécessiter des alimentations de plus de 200W), des tablettes, des téléphones basiques et de tous les accessoires qui se rechargent ou communiquent en USB.
  • Cela ne concerne pas non plus les appareils déjà vendus et déjà en vente et qui ont des chargeurs différents.
  • Le programme n’inclut pas de politique de reprise des appareils/chargeurs désuets.
  • Les constructeurs proposent des chargeurs adaptés à leurs appareils en terme de puissance (15W pour un téléphone, 65W pour un ordinateur), faisant que le chargeur le plus faible ne pourra recharger l’appareil le plus gourmand… Une VRAIE universalité aurait été de proposer des chargeurs de 120W pour tous les appareils, avec une gestion électronique du besoin de charge pour ne pas endommager les batteries.

Et l’arrivée de l’USB 4 ?

L’USB-C sera le seul port de la nouvelle norme USB 4. Avec tous les soucis de rétrocompatibilité évoqués dans les inconvénients…