Échec de l’huile dure… [Terconfinement, jour 41]

Bricolages Coronavirus 2020 Projets personnels Quotidien Renault Master

Hier, j’ai dû décrasser le lavabo extérieur car l’huile dure issue du bac à peinture avait séché à l’intérieur. Cela me donnait quelque espoir dans le résultat escompté. Aujourd’hui, et après avoir passé 2 couches et laissé sécher pendant plus de 10 jours, le résultat est sans appel : j’ai l’impression de n’avoir rien fait ! Le liège est toujours aussi souple…

Plusieurs questions viennent à moi :

  1. Est-ce que j’ai appliqué correctement le produit ? La quantité que j’ai utilisé correspond bien à la notice, pourtant (environ 1L/10m²)
  2. Est-ce que le liège était trop fin (4mm), et tout est passé au travers ?
  3. Est-ce un souci d’aération ?
  4. Ai-je vraiment un karma pourri ?
  5. Devrai-je prévoir un autre matériau de finition de la cloison et du plafond (style lambris) ?

En plus de cela, les dernières pluies ont mis en évidence un souci d’étanchéité au niveau inférieur droit de la fenêtre arrière… Une occasion pour y brancher un récupérateur d’eau de pluie ?


En discutant avec Les aVANturiers sur Instagram, ils m’ont expliqué qu’eux ont directement badigeonné de la colle néoprène sur leur liège… En fait, la néoprène leur a servi à coller le liège contre la carrosserie, sous la laine isolante. Bref, cela ne me conviendra pas.