Une autre explication de mes rêves [Terconfinement, jour 49]

Coronavirus 2020 Quotidien Vie intérieure / Pensées

Je travaille toujours pour essayer de comprendre mes rêves, et même si certaines sciences pensent en détenir des clés (comme la psychanalyse), d’autres sont dans le flou artistique total. Cependant, une dernière théorie vient de tomber : les rêves seraient là pour « pimenter » notre vie !

C’est combien sur l’échelle de Scoville* ?

Un certain Erik Hoel, professeur et assistant de recherche en neurosciences à l’Université Tufts, a fait un parallèle entre les mécanismes mis en œuvre dans le traitement des données en Intelligence Artificielle et dans notre cerveau. En effet, en IA, le risque est qu’il se fasse une représentation trop parfaite et trop précise de la réalité selon les données intégrées, et l’on introduit de manière aléatoire des « chaos », pour éviter ce phénomène : on appelle cela une régularisation, obligeant l’IA à forcer à voir les choses plus globalement que dans les détails.

Selon ce même chercheur, les rêves seraient dont comme ces phénomènes chaotiques, empêchant de considérer ce que l’on vit en journée au pied de la lettre. Cela se retrouve notamment dans les tâches répétitives ou dans l’ennui chronique.

Donc, si j’adapte cette théorie à mes rêves, deux choses me viennent à l’esprit :

  1. Soit j’ai une capacité d’apprentissage tellement naturelle que mon cerveau considère qu’il apprend trop, et doit « régulariser » en mode max
  2. Soit je m’ennuie avec une telle profondeur qu’il cherche à m’occuper la nuit

Dans les deux cas, si mon cerveau cherche à pimenter ma vie, cela ressemble à de la capsaïcine pure !!!


* L’échelle de Scoville est un indicateur de force des piments, selon la concentration de capsaïcine contenue.